.: Independant interviews and research materials to stimulate free thinking on the UFO phenomenon and related events. :.
Accueil | Archives | Recherche
-   
.:Menu


.:Paola's Books


.::.


Click on a book to find out how to get your own copy.

 

.:Email

.::.

 

 

 

INTERVIEW DE PAOLA HARRIS


Paola Harris, Stanton Friedman, Paul Davids, Cheryl Jones

Question 1 :

Comment vivez-vous aux Etats-Unis, après avoir vécu très différemment à Rome ?

Réponse (Paola) :

Je suis très heureuse de vivre dans une belle ville comme Boulder , au Colorado. C’est au pied des Monts Rockies et tous les jours, je les regarde de ma maison, je constate cette magnifique potentialité écologique de cette planète. Le ciel est bleu clair et les montagnes m’inspirent.

Mais c’est difficile pour moi, en tant que journaliste-enquêtrice internationale, de naviguer dans les eaux sceptiques, d’un sujet « en marge » comme l’ufologie aux Etats-Unis. Je crois que les USA ont le plus à perdre avec les révélations et la pleine transparence à ce sujet.

En vivant à Rome, j’ai trouvé une approche du sujet plus scientifique et plus éclectique. C’est une « étude » moins ridiculisée et moins « commercialisée », sans t-shirts , ni gadgets. Cette stimulation internationale me manque, la conversation et la culture, qui en font une stimulation interplanétaire me manquent. La nourriture italienne me manque.

2- C’est agréable d’entendre que l’ufologie y est traitée d’une manière plus sophistiquée. Existe-t-il en Italie ou en Europe quelques cas étonnants que nous pouvons ignorer ?

Paola :

Nous avons quelques cas sérieux sur le phénomène OVNI ,depuis plusieurs années, en Italie.

Il y a 5 ans, des boules lumineuses ont fait surface, issues d’une base sous-marine près des côtes de Sicile et ont interféré avec une ville appelée CARONIA. Ce phénomène lumineux agissait sur les appareils électriques et causait des incendies. Parfois , des maisons s’enflammaient spontanément, même quand l’électricité était fermée. Les gens voyaient des OVNI, et des êtres étranges. Il semble que ces êtres soient intelligents et ceci m’a conduit à les inclure et à en discuter dans mon livre , intitulé « Exo politique, comment on parle avec une boule de lumière ».

Dans les années 50, nous avons vu des lumières et reçu des visites d’aliens de type humain, dans la ville de Pescara, sur la côte Adriatique de l’Italie. Les pêcheurs refusaient de pêcher sur cette côte, parce qu’ils voyaient d’énormes piliers de lumière, jaillir de la mer. On rapporte que plusieurs bases sous-marines s’y trouvent. Cette année , les témoins ont écrit un livre appelé « Contatissmi di Massa »sur ces rencontres alien, ce livre est traduit en anglais. J’ai rapporté le cas de Maurizio Cavallo, de Vercelli , près de Turin, qui est incroyable avec des video de vaisseaux lumineux et des photos de types d’aliens. L’histoire entière est sur mon site web :www. paolaharris.com.

Je crois que le moment est venu , de donner plus d’informations sur ces cas d’humains, de type alien. C’est un lent processus de divulgation d’information ,contrôlé par quelqu’un.

3- J’ai entendu parler d’un rapport révélé par le gouvernement italien suggérant que Les aliens testeraient des armes secrètes  et seraient responsables de feux spontanés , étranges, en Caronie. Autrefois, l’Eglise Catholique disait que les démons en étaient responsables. Votre recherche vous conduit à quelle conclusion , à ce propos ?
Paola :

C’est encore un mystère. Ce ne sont pas les démons qui ont provoqué un phénomène physique, qui a obligé la police à déplacer 140 personnes de leurs maisons en Caronie, et placé des caméras de surveillance, dans la ville. Je peux envisager que des hommes testent des armes sophistiquées, mais pas les aliens. Pourquoi auraient-ils besoin d’armes physiques lorsque leur technologie dépasse la nôtre ? Ce qui m’intrigue le plus, est l’endroit où se trouve la base, dont parlent les rapports, et le fait que ce phénomène lumineux , n’est pas de fabrication humaine. Ceci veut-il dire que c’est intelligent, et d’une certaine manière sélectif ? Personne n’a pas encore été blessé, mais il y a des milliers d’euros de pertes en biens matériels. On dit que c’est une « intelligence » opérationnelle qui se trouve dans leurs mains et ils ne savent pas quoi en faire. Il y a deux ans, on m’a dit ,que c’était lié aux OVNI .

4- Comme journaliste quelle est votre opinion sur la divulgation de photos d’aliens et de vidéos ? Trouvez –vous qu’il est difficile de dénicher les faux, dans cette période , où tout peut être altéré numériquement 

Paola :

C’est presque impossible actuellement de vérifier les vidéos et les photos, aussi ceux qui disent avoir besoin de les analyser d’abord perdent leur temps. Je préfère questionner les témoins et déterminer leurs motivations, voir s’ils en parlent ou s’ils mentent. J’essaie de le faire directement à la personne présente, parce qu’au téléphone, c’est moins facile.

Je n’ai jamais cru à « la théorie du canon de fusil fumant » qu’utilisent souvent les chercheurs. Un morceau de métal ne prouve pas Roswell, mais le témoignage collectif de témoins dans certains cas, est « le canon fumant ». Il existe beaucoup de « canons fumants » de par le monde, Un exemple , lorsqu’un OVNI fut aperçu au-dessus d’un terrain de foot, à Florence en Italie, et ceci se passa le 27 octobre 1954. Dans ce match, on avait Florence contre Pistoièse. L’équipe, plus tous les spectateurs, s’arrêtèrent pour l’observer. Ce fut une rencontre rapprochée de second type, parce que cet objet relâcha sur le sol ,une substance blanche, qu’on appelle « des cheveux d’ange » , qui put être analysée en laboratoire. Ce fut un témoignage collectif et nous avons suffisamment de cas comme celui-là, pour déterminer que les OVNI sont réels.

5.-En définitive, le Vatican est très intéressé par cela et leur observatoire en Californie « n’attend pas la seconde venue ! » Cet observatoire, dirigé par le Père Coyne, possède l’équipement le plus coûteux et le plus sophistiqué de la planète. Les Jésuites sont dans « la confidence » et j’ai entendu dire que le pape actuel a fermé l’accès à la vaste bibliothèque des archives historiques. Ils ont besoin de garder la maîtrise de sur ce secret, comme sur beaucoup d’autres du passé, dans le domaine paranormal, comme « les apparitions mariales ». Nous avons extrêmement de chance , depuis quelques années d’avoir le témoignage de Monseigneur Corrado Balducci , qui a affirmé que les témoignages des personnes sont essentiels pour le phénomène OVNI. Il ajoute que le Christ est appelé Roi de l’Univers, 66 fois dans la bible. Il dit que les aliens ne sont pas des « démons », et que les démons n’ont pas besoin d’OVNI. Il a dit aussi, devant le monde catholique, une chose importante, en particulier au Mexique, que croire en une vie extraterrestre, n’est ,en rien ,contre n’importe quelle religion, car Dieu a crée plusieurs formes de vie dans notre galaxie, pour lui rendre gloire. Il croit que la race humaine est peut-être la plus basse dans l’échelle de l’évolution, parce qu’il existe encore des guerres et de la cruauté sur notre monde. Le fait que le Vatican ne réduise pas au silence Monseigneur Balducci, veut dire, qu’il fait partie, quelque part, du processus de révélation. J’ai engagé des conversations avec Monseigneur Balducci, en privé, au cours de dîners, que nous avons faits ensemble, quand il vivait dans ma rue, à Rome. Je vivais , près du Vatican. J’ai aussi accompagné Monseigneur Balducci à la conférence de 2005, à Washington .Nous sommes de bons amis, bien qu’il soit âgé et ne fasse plus d’apparitions publiques .

Paola :

Habituellement , quand George Noory d’ « Une côte à l’autre » me demande ce que je pense de ce qui se passe, il suggère les sujets suivants :le voyage interstellaire, le phénomène des dimensions, le voyage dans le temps et diverses autres possibilités, je réponds : «  C’est super géant! » C’est très complexe mais finalement , l’humanité pourra « relier tous les points entre eux » , titre de mon premier livre. Grâce à mes voyages, je me rends compte que le phénomène est interplanétaire. Les observations et les « enlèvements » ou les « contacts », comme je préfère les appeler, se produisent depuis la Chine , jusqu ’au Danemark, sur toute la planète. Je n’ai aucune idée des objectifs des aliens, parce que j ‘ai un cerveau humain et que je refuse de les traiter de bons ou de mauvais. C’est seulement « alien »( étranger).

Je sais que nous sommes observés, et visités par des Etres venus d’ « ailleurs » mais je préfère enquêter et l’étudier, dans la perspective d’une discipline académique , comme l’exopolitique. L’Institut exopolitique d’Alfred Webre et du docteur Salla, donne des cours en ligne .C’est dans cet environnement académique, que j’enseigne de la manière socratique, c’est- à –dire par questions et réponses. Je n’ai pas les réponses mais, comme enquêtrice et journaliste internationale sur les OVNI, je sais poser les bonnes questions.

 

Website administered by: UFO Think Tank.com

Copyright © 2007, Paola Harris.  All rights reserved.
Thank you for visiting!